Le cycle biologique de l'iguane péyi

Accouplement

 

Le début de la saison de reproduction commence avec les mâles qui se battent. Pendant cette période, il n'est pas rare de voir des fanons gulaire déployés et des parades d'intimidation. L’iguane péyi est une espèce polygame, les mâles vont ainsi se reproduire avec plusieurs femelles. Après l’accouplement, la femelle se nourrit davantage pour constituer des réserves de graisses qui seront transférées dans les œufs pour assurer leur bon développement.

 

Ponte

Neuf à dix semaines après l'accouplement, la femelle est prête à pondre. Pour qu'elles puissent pondre, les femelles partent à la recherche d’un site de ponte collectif avec des conditions optimales (un sol meuble pour pouvoir creuser et un bon taux d'ensoleillement). Une fois qu'elles ont trouvé leur site de ponte, elles creusent un terrier d’un mètre de longueur, se retournent puis pondent une quinzaine d’œufs en moyenne avant de reboucher le terrier derrière elles. À chaque couvée, une certaine proportion d’œufs, non fertiles, n’éclosent jamais.

 

Les femelles arrivant en dernier doivent parfois déterrer les couvées des femelles précédentes notamment à l’îlet Chancel, réduisant ainsi le nombre de jeunes iguanes qui verront le jour.

Sur les îles sèches, les femelles pondent principalement de juin à mi-août mais des pontes peuvent être observées de mars jusqu’en octobre.

Incubation

Une fois les œufs pondus dans le terrier, le temps d'incubation est de 70 à 90 jours avant d'arriver à l'éclosion des jeunes.

Pendant la phase de développement des œufs il existe plusieurs menaces : des risques d’inondation notamment au début de la saison des pluies, mais aussi de prédation : crabes, bernard-l’hermite,  rats, mangoustes et poules…sont friands de ces œufs (>voir page Les Menaces<)


Éclosion

 

Après l’éclosion, les juvéniles creusent à la verticale vers la surface pour rejoindre l’air libre. S’ils rencontrent trop de rocailles ils peuvent dévier de leur trajectoire voire mourir asphyxiés. Emergeant ainsi au début de la saison humide les jeunes iguanes bénéficient de la présence des jeunes pousses tendres.

Maturité sexuelle

 

Les mâles iguanes péyi atteignent la maturité sexuelle, c'est-à-dire qu'ils acquièrent la capacité de se reproduire, à partir de 2 à 3 ans, les femelles iguanes péyi sont matures sexuellement entre 3 à 5 ans.

Cycle biologique des iguanes des petites Antilles

SUIVEZ-NOUS

  • Facebook

© Copyright - Réseau iguane des petites Antilles 2020 

Juvénile

© David Lafitte-ONCFS